Transat Québec Saint-Malo : le grand embouteillage !

Québec, le jeudi 26 juillet 2012 - Le petit port de Saint-Pierre dans l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon devrait tard ce soir, heure française, mais en fin d’après-midi heure locale, être le théâtre d’une grande et inaccoutumée effervescence, avec l’arrivée groupée et étonnamment resserrée d’au moins 17 voiliers, 15 appartenant à la Class40 et deux à la classe Open, de la plus indécise des Transat Québec Saint-Malo. Le passage des équipages ces dernières heures sous Terre-Neuve a donné lieu en effet à une étonnante redistribution des cartes, sous l’effet de l’arrivée d’un petit centre dépressionnaire au déplacement quelque peu erratique.

La hiérarchie hier encore d’apparence sinon immuable, au moins solidement établie, a volé en éclat, et les « perdus » du Saint-Laurent jubileront à Saint-Pierre, tandis que les rattrapés du jour envisagent avec philosophie ni plus ni moins qu’un nouveau départ passé l’archipel français du bout du monde.

Fabrice Amedeo (Geodis) longtemps aux basques de l’Allemand Riechers (Mare) touche ce soir le bénéfice de ses obstinations en endossa la casaque de leader. Gare cependant, Stéphane Le Diraison (IXBlue) véritablement revenu du diable vauvert cravache fort moins de trois petits milles sous son vent. À n’en point douter Saint-Pierre est ce soir pour tous les amoureux des belles bagarres nautiques, « The place to be ! »

 Contourner la « bulle » !

La vedette du jour, sans diminuer en rien les formidables efforts des 103 marins toujours engagés, après plus de quatre jours de course dans la 8e édition de Québec Saint-Malo, est sans doute cette petite dépression en développement depuis la Nouvelle-Écosse et qui paresse en plein sur la route des 24 voiliers de la Transat encore concernés par l’Ouest de l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon. Le leader toutes classes confondues, Erwan Le Roux sur son trimaran Multi50 FenêtréA Cardinal 3, est déjà sous le cap Race, à la pointe orientale de Terre-Neuve et entre en solitude Atlantique. Dans son sillage, la bataille est à son paroxysme. Freiné dans sa velléité de prendre le large, le petit groupe leader emmené hier encore par l’Allemand Joerg Riechers a vu sa faible avance fondre comme neige au soleil. Ramené par des vents de secteur ouest-nord-ouest plus soutenus, le gros du peloton est venu mêler ses étraves aux échappés du Saint-Laurent et le classement général provisoire s’en trouve totalement chamboulé. Un troisième leader en 24 heures se fraie un chemin dans les vents qui bordent le centre de la dépression. Fabrice Amedeo (Geodis) profite pour l’heure de la radicalité des choix d’Aurélien Ducroz (Latitude Neige-Longitude Mer), qui avait brièvement succédé ce matin à Riechers (Mare) dans le fauteuil décidément bien éjectable du leader. Amedeo suivi de l’un des grands gagnants du jour, Stéphane Le Diraison, tente de forcer le passage plein est, tandis que Riechers s’essaie au grand contournement de la « bulle » par le sud. Une option pour l’heure positive pour le tenace Hambourgeois qui touche un peu plus de pression d’ouest-sud-ouest et reprend heure après heure du terrain.

 Quelques avaries au programme

Avec quelques spis déchirés, Robert Patenaude sur Persévérance à Percé, Georges Leblanc sur Océan Phénix, spi en lambeaux suite à un départ au tas, des lattes de grand-voile explosées sur Défi Saint-Malo Agglo de Gilles Lamiré, des problèmes sur un safran pour Benoit Paraudau sur Transport Cohérence, quelques problèmes de drisses et une girouette arrachée sur le Class40 Bleu d’Eric Tabardel et surtout deux problèmes sur des bouts dehors pour Partouche de Christophe Coatnoan et Mare de Jörg Riechers, ce début de course n’a pas épargné les équipages même si aucun abandon n’est à déplorer. Seule une escale technique est à enregistrer à l’heure actuelle, mais la liste pourrait s’allonger avec Transport Cohérence qui envisage un arrêt à Saint-Pierre et Miquelon. L’Atlantique réservera-t-il d’autres déboires à nos marins ?

 Passage à Saint-Pierre et Miquelon

À l’heure actuelle, seuls deux concurrents se sont affranchis du passage à Saint-Pierre et Miquelon et peuvent désormais faire route vers l’Europe. Premier de cordée, c’est à 22h30 (heure française) hier soir, qu’Erwan Leroux et son équipage sur le Multi 50 FenêtréA Cardinal 3 ont franchi le passage devant une cinquantaine de personnes massées sur les rives. C’est à 14h (heure française), soit 8h du matin de l’autre côté de l’Atlantique qu’Erik Nigon se présentait à son tour. Avec 15h30 de retard sur FenêtréA Cardinal 3, Vers un Monde sans Sida est le deuxième voilier toutes classes confondues à arrondir Saint-Pierre.

 Cependant, il est très intéressant d’observer que le monocoque de 50 pieds d’Andrea Mura, Vento di Sardegna, sur une route plus directe devrait passer devant Défi Saint-Malo Agglo de Gilles Lamiré, contraint de tirer des bords pour passer les îles. Dans cette manœuvre, il se pourrait bien que le multi de 60 pieds se fasse également doubler par quelques Class40 comme IX Blue de Stéphane Le Diraison et Eole Generation - GDF SUEZ de Sébastien Rogues qui naviguent sur une route quasi directe !

 À propos de la Transat Québec Saint-Malo

La Transat Québec Saint-Malo est un événement de Voile international Québec (VIQ) qui a pour mission de présenter des courses océaniques et des événements nautiques qui font découvrir le fleuve Saint-Laurent, tout en travaillant à sa mise en valeur en plus de valoriser des projets de développement qui touchent la jeunesse. VIQ a mandaté GESTEV comme producteur délégué de la TQSM. Spécialisée en gestion d’événements sportifs et culturels, GESTEV est installée depuis 1992 dans la région de Québec et est certifiée éco-responsable selon la norme BNQ 9700-253.

À propos de la Fédération canadienne de la faune

La Fédération canadienne de la faune est un organisme national à but non lucratif qui se consacre à promouvoir la prise de conscience et l’appréciation de notre monde naturel. Par la diffusion de connaissances sur l’incidence des activités humaines sur l’environnement, la subvention de recherches, la création et l’offre de programmes didactiques, la promotion de l’exploitation durable des ressources naturelles, la recommandation de changements de politiques et la coopération avec des partenaires aux vues similaires, la FCF vise à créer un avenir où les Canadiens vivront en harmonie avec la nature. Pour plus d'information, consultez le site federationcanadiennedelafaune.ca

 -30-

 Pour tout savoir sur la Transat Québec Saint-Malo : www.transatquebecstmalo.com



Retour

Droits d'auteurs

Copyright © 2014 Marinaquebec.qc.ca