LE SAINT-LAURENT À LA RAME, DE LA VILLE À L’OCÉAN
MYLÈNE PAQUETTE FERA ESCALE À LES MÉCHINS : ARRIVÉE PRÉVUE LE 7 AOÛT PROCHAIN

La rameuse d’océan et ambassadrice du Saint-Laurent pour la Fondation David Suzuki, Mylène Paquette, sera à Les Méchins le 7 août prochain. L’heure de son arrivée dépendra de la marée. « Mon parcours dépend littéralement du phénomène des marées qui influencent ma progression avec plus d’intensité depuis l’Île d’Orléans, et ce, jusqu’à Sainte-Anne-des-Monts. Si un vent Nord-Est s’en mêle, je suis obligée de rester à quai comme n’importe quel bateau désirant faire route vers l’Est. C’est ce qui arrive aujourd’hui pour moi à Rimouski. Je dois attendre jusqu’à vendredi pour connaitre les meilleures conditions qui me permettront de me rendre à Matane et je dois reporter au 7 août mon arrivée et ma conférence à Les Méchins, initialement prévues aujourd’hui… » regrette-t-elle.

La conférence aura donc lieu le dimanche 7 août, à 19 heures au bureau municipal des Méchins, 108 route des Fonds. Pour l’occasion, les organisateurs locaux ont invité les auteurs de Mémoires de marées, un documentaire portant sur la navigation et les naufrages dans la région, à venir présenter le fruit de leur travail. Le plongeur, M. Alain Therrien qui a plongé à plus de 300 reprises sur l’épave du Viper, M. Marc-Antoine DeRoy de la Société d’histoire des Monts et M. Jean-Sébastien Barriault, historien et maire de Les Méchins profiteront de la présence de Mylène Paquette pour s’entretenir avec elle afin de faire connaître aux auditeurs qui seront présents les singularités de la navigation sur le fleuve et l’océan.

Mylène Paquette, qui rame cet été sur le fleuve Saint-Laurent jusqu’aux Îles de la Madeleine, se prépare physiquement et mentalement pour la traversée en solitaire et à la rame de l’océan Atlantique Nord, à l’été 2012. Elle en profite également pour faire quelques réglages sur son embarcation et pour récupérer de l’information sur le Fleuve dans le cadre du programme « Le Saint-Laurent : notre Fleuve vivant » de la Fondation David Suzuki, son partenaire principal. Toutes ces activités font partie du projet Odycéan, un défi sportif hors norme ayant pour objectif d’attirer l’attention du public sur les impacts de l’activité humaine sur les écosystèmes marins. « Ça me tient réellement à cœur car l’environnement marin est le milieu qui me permet de m’accomplir. Or, lors de ma première traversée en équipe sur l’Atlantique, j’ai été frappée par le nombre de déchets qu’on y croise. Peu de gens en parle car l’environnement marin n’est pas celui de l’Homme. Cependant, la santé des océans a des répercussions énormes sur notre propre santé, le climat, l’économie, etc. » déclare-t-elle.

La rameuse prévoit maintenant atteindre Havre-Aubert, aux Îles de la Madeleine, le 25 août. Pour connaître les municipalités où Mylène Paquette compte faire escale, consultez son programme de l’été : http://www.mylenepaquette.com/calendrier/. Soyez également de l’aventure et communiquez avec elle sur sa page Facebook. Mylène est disponible pour des entrevues en personne dans les marinas où elle fait escale mais également en direct du bateau, par téléphone. Pour suivre son évolution sur le fleuve : http://www.mylenepaquette.com/fr/stlaurent/

-30-

SOURCE :

Virginie Michel, Cardinal Communication

virginie@cardinalcommunication.com

http://www.mylenepaquette.com



Retour

Droits d'auteurs

Copyright © 2014 Marinaquebec.qc.ca